was successfully added to your cart.

Panier

Qui sait ce qui est bien et ce qui est mal ?

By 13/01/2020 Coaching Systemique

La plupart d’entre nous sépare les expériences vécues en deux catégories : celles que nous aimons et celles que nous n’aimons pas. Mais les Maîtres du Tao nous enseignent à regarder plus profondément. Dans le flot du yin et du yang, tout est constamment en train de se transformer en son contraire. Plus nous vivons avec cette conscience des incontournables marées du Tao, et plus il nous semble superficiel et malencontreux de rejeter certaines expériences et d’essayer de s’accrocher à d’autres. Il est préférable d’accepter la vie dans son intégralité. Une histoire Taoïste traditionnelle illustre ces enseignements.

Lorsque l’étalon d’un vieux fermier gagna un prix à un concours local, son voisin lui rendit visite pour le féliciter, mais le  vieux fermier rétorqua : « Qui sait ce qui est bien et ce qui est mal ? ». Le jour suivant, des voleurs s’emparèrent de son précieux animal. Son voisin vint cette fois lui témoigner sa sympathie, mais le vieil homme lui répondit : « Qui sait ce qui est bien et ce qui est mal ? ». Quelques jours plus tard, l’étalon, s’étant échappé de l’enclos qui le détenait, avait rejoint une harde de juments sauvages et les avait conduites à la ferme. Le voisin vint à nouveau partager la joie du fermier, mais le fermier lui dit : « Qui sait ce qui est bien et ce qui est mal ? ». Le jour d’après, alors qu’il essayait de dompter l’une des juments sauvages, le fils du fermier se fit éjecter par l’animal et se cassa la jambe. Le voisin vint de nouveau, pour partager la peine du fermier, mais l’attitude du vieil homme ne changea pas. La semaine suivante, l’armée surgit et enrôla de force les jeunes gens comme soldats pour la guerre ;  mais ils ne prirent pas le fils du fermier car ce dernier ne pouvait pas marcher. Le voisin se dit en lui-même : « Qui sait ce qui est bien et ce qui est mal ? », en réalisant que le vieil homme devait être un sage Taoïste.

Extrait de « Tao Book and Card Pack » par Timothy Freke