was successfully added to your cart.

Panier

Intelligence relationnelle : une feuille de route pour le changement

By 15/01/2020 janvier 28th, 2020 Coaching Systemique

En musique, en poésie, comme en pratique spirituelle, les relations sont souvent comparées à une rivière émotionnelle. Elle a des tronçons calmes et ensoleillés, des rapides rugissants, et quelques marais à l’occasion. Tous les êtres humains naissent avec un désir inextinguible de se connecter, d’entrer en relation, et les émotions sont la monnaie courante des partenariats. Pourtant, bien que nous soyons tous venus au monde avec la possibilité de nous baigner dans une rivière de relations fabuleuses, excitantes, reposantes, périlleuses et exaltantes, il se trouve qu’elle est aussi l’un des aspects les plus marginalisés de la majorité des environnements professionnels.

Au fur et à mesure que les expériences douloureuses d’association et de vie en équipe se développent et que se manifestent les déceptions, nous commençons à chercher des eaux plus sûres et certainement plus près du rivage. Nous avons de moins en moins recours à la puissante rivière émotionnelle, jusqu’à ce que nous nous retrouvions dans le petit marécage confiné, soi-disant « sécurisant », du comportement « professionnel ».

Nos relations se font moins turbulentes, mais quelque part, elles sont aussi moins excitantes et moins vivantes. Et pendant tout ce temps, la rivière nous appelle, en nous invitant à revenir à la gamme complète de notre potentiel de relations et de partenariats.

L’Intelligence Relationnelle, la première dimension du Coaching Systémique Relationnel, nous offre  la théorie et les outils pour naviguer sur cette rivière émotionnelle avec confiance et entrain. L’expérience de chacun est l’expression du Système et peut être l’indicateur que ce Système désire un changement. L’expérience personnelle et les points de vue sont également l’expression de l’intelligence du Système et l’indicateur de ce qui est en train d’essayer de se produire (par exemple, le changement !). Par ailleurs, l’Intelligence Relationnelle Systémique (IRS) offre un accompagnement pour réussir à mener un système entier à travers le changement ; comment « lire » ce Système et être attentif aux changements qui sont en train d’essayer de se produire, et aussi comment aider ce Système à franchir le cap de l’état familier actuel pour atteindre l’état futur désiré.

Intelligence Relationnelle Systémique

  • Toutes les voix et les expériences sont des expressions du système,
  • Les expériences individuelles et personnelles ne sont pas justes personnelles – elles appartiennent aussi au groupe,
  • Les coachs et les leaders-formateurs observent le système dans son ensemble et travaillent avec l’ensemble du système.

Intelligence Emotionnelle et Sociale

La plupart d’entre nous se sont déjà familiarisés avec le concept d’Intelligence Emotionnelle (QE). L’Intelligence Emotionnelle définit notre capacité à reconnaître, identifier, lire correctement et exprimer une émotion. Les recherches effectuées par Daniel Goleman et d’autres ont suggéré que le QE est une composante essentielle de la réussite des initiatives personnelles et professionnelles. Il identifie quatre domaines de QE : la conscience de soi, la gestion de soi, la conscience sociale, et la gestion de la relation (Primal Leadership, 2004).

Cette démarche développe les trois premières compétences (conscience de soi, gestion de soi et conscience sociale), par le biais du développement de compétences de détection subtiles, pour révéler progressivement ce qui est en train de se passer, moment après moment, dans la relation.

La capacité de travailler avec les tourbillons émotionnels des relations et de flotter sur l’étendue de l’intensité émotionnelle, fait partie de la palette d’outils d’un coach systémique. Nous apprenons que les émotions profondes font partie du courant naturel de toutes les relations et ne sont pas un signe de pathologie mentale.

L’Intelligence Relationnelle Systémique (IRS) développe le concept de QE en y incluant la conscience non seulement de soi-même et des autres, mais aussi celle de la Troisième Entité – la relation qui existe entre nous. En faisant cela, nous redéfinissons la gestion de la relation. Dans le coaching d’Intelligence Relationnelle, le travail du coach est d’évaluer le cours naturel de la rivière des relations. Nous accompagnons parfois des relations alors qu’elles plongent profondément dans le courant, et à d’autres moments, nous les aidons à passer des rochers dangereux, voire même ponctuellement à sortir de la rivière pour porter le bateau jusqu’à des eaux plus propices à la navigation.

La relation elle-même a une direction et un mouvement que nous apprenons à suivre plutôt qu’à détourner. Lorsque le coach et son client sont dans cette perspective, ils atteignent ce que le Bouddhisme appelle « Le Rugissement du Lion » — la confiance inébranlable que tout a un développement naturel, et que toute situation recèle un aspect de sagesse. Nous pouvons commencer à faire confiance et à écouter les aspirations du système relationnel, plutôt que les opinions et les positions des individus qui composent ce système. Nous passons de « Qui fait quoi à qui ? » à « Qu’est-ce qui est en train d’essayer de se produire ? »

Les trois types d’intelligence lors du changement

  • Moi | Intelligence Emotionnelle : Que se passe-t-il pour moi et comment est-ce que je veux changer ? Prendre mon propre parti et trouver ma propre voix.
  • Vous | Intelligence Sociale : Comment les autres réagissent-ils au changement ? Comment puis-je les aider ? Prendre le parti des autres, se mettre à leur place
  • Nous | Intelligence Relationnelle et Systémique : L’expérience de chacun est une expression du système et peut être un indicateur que le système désire changer. Aller au-delà de « ma » et de « votre » expérience, vers l’expérience qui contient la sagesse et la voix du système.

Extrait d’ORSC – Module Intelligence – CRR Global Inc.